Philippe Le Poac  Novembre 2022

François Pagé est né en 1962 à Tours où il vit et travaille actuellement.

Sur son site web, il est dit que les titres de ses œuvres sont des courts textes poétiques. Je dirais plutôt qu’ils décrivent des situations, des petites histoires, des souvenirs, des « instants précis où », des paroles prononcées par les modèles, avec beaucoup de prénoms cités.

François Pagé est avant tout un coloriste, sans style défini, tenté peut-être par l’abstraction, mais de moins en moins au fil des années, et c’est tant mieux, tant il excelle comme peintre figuratif.

Il peint des jardins, des bouquets, des paysages.

Des paysages magnifiques ont été peints sur le motif au Bois d’Amour de Pont-Aven ou en Polynésie sur les traces de Paul Gauguin.

Parfois, on cherche de minuscules personnages annoncés par le titre.

Les sujets mythologiques sont très présents : Apollon et Daphné, Bacchus et Ariane, Acis et Galatée, Neptune et Salacia, Jupiter et Antiope, Cérès, Calypso, une Néréide, Circé regardant partir Ulysse… On trouve aussi beaucoup Diane, nue, seule ou avec ses nymphes. Elle est souvent surprise par Actéon mais on ne voit pas toujours ce dernier avant de se rendre compte qu’il n’est autre que le spectateur-voyeur du tableau.

L’œuvre de François Pagé est émaillé de citations de peintres anciens : Botticelli et sa Naissance de Vénus, Cranach, Vélasquez et sa Vénus au miroir, Poussin, Corot, Manet avec l’Olympia et Le Déjeuner sur l’herbe, Delacroix et sa Femme au perroquet, Bonnard et j’en oublie. François Pagé a un goût particulier pour François Boucher : Diane au bain, Léda et le cygne et l’Odalisque blonde… La plupart du temps, la femme qui sert de modèle apostrophe l’artiste et le compare à un de ces illustres peintres du passé pour lequel elle est censée avoir posé. Le peintre cité n’apparaît pas toujours dans le titre : je pense à Fragonard et sa Fontaine d’amour ou Raphaël et La Fornarina. Des sculpteurs aussi sont évoqués : Gian Lorenzo Bernini, Camille Claudel et Auguste Rodin à l’Islette.

François Pagé peint des portraits : des familiers, des personnes peignant, probablement des élèves, des femmes qui l’invitent à quitter ses pinceaux pour aller danser…

François Pagé peint aussi des nus : des modèles, des connaissances, mais sûrement aussi des femmes aimées, enfin j’imagine. Lui seul connait le secret de tous les prénoms.

François Pagé mêle ainsi subtilement dans son œuvre les souvenirs, le présent, l’imaginaire, la poésie et l’histoire de l’Art.

Philippe Le Poac  Novembre 2022

PARUTIONS DANS LES MAGAZINES

  • Le magazine de la Touraine N°121
  • Be Artist N°16
  • Miroir de l’art Hors série “Liberté”
  • Miroir de l’art Hors série “Ukraine”
  • Touraine Magazine n°63
  • Itinéraire d’un gourmand Magazine n°9

La Forêt des Livres prépare ses hommages à Gonzague St Bris

Le grand salon du livre tourangeau c’est ce dimanche.

Jean-Gérard Paumier Président du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire accompagné de Marie-Claude Mahiette Directrice de la Forêt des Livres, Boris Cyrulnik Psychiatre et psychanalyste français, écrivain et Christian Panvert, journaliste animateur de la Forêt des Livres, ont présenté la 22ème édition de la Forêt des Livres ce vendredi…

Continuer la lecture de « La Forêt des Livres prépare ses hommages à Gonzague St Bris »

François Pagé raconte sa restauration de l’hôtel de l’Univers à Tours

Un travail minutieux de trois semaines sur le plafond pour l’artiste.

François Pagé vient d’achever la restauration du plafond peint de l’Hôtel de l’Univers à Tours. Il nous raconte l’histoire de cette œuvre :

« C’est en 1991 que Philippe Tiger propriétaire de l’hôtel de l’Univers à Tours me confia la réalisation des peintures de la galerie du grand hall et de son plafond, quarante six têtes d’affiche de l’histoire qu’il n’a pas été facile de choisir, parmi des centaines de clients célèbres signataire du livre d’or depuis 1900.

Continuer la lecture de « François Pagé raconte sa restauration de l’hôtel de l’Univers à Tours »

Culture François Pagé, le « gentleman painter »

C’est dans son atelier regorgeant de centaines de toiles et dessins que François Pagé, peintre de 52 ans, trouve son inspiration. Niché juste derrière l’hippodrome de Chambray-lès-Tours, les murs de cet atelier regorgent de peintures de tous styles dévoilant un artiste prolixe et doué. Rencontre surprenante avec une figure incontournable de la peinture en Touraine et d’ailleurs.

Continuer la lecture de « Culture François Pagé, le « gentleman painter » »

François Pagé, la couleur avant tout

Laurent Benoist Magazine de la Touraine

« Aucun Art n’est aussi peu spontané que le mien . Ce que je fais est le résultat de la réflexion et l’étude des grands Maîtres. »
Edgar Degas

Artiste peintre, François Pagé nous a ouvert les portes de son atelier à Chambray-lès-Tours, l’occasion de découvrir un artiste qui compose avec la couleur comme un musicien avec les notes. Continuer la lecture de « François Pagé, la couleur avant tout »